Comme Collargol dans le vitriol

Je ne suis pas un numéro

CLOWN LUDOR CITRIK

Un drôle de personnage, cheveux hirsutes et barbe blanche en bataille, vêtu d’un manteau noir et chaussé de paquets de gâteaux, fait irruption sur la scène en traînant derrière lui un caddie délabré. Qu’est-ce que c’est ? Un Père Noël fantasque ? Un clochard qui vient de traverser le pays à pied ? Et voilà que l’énigmatique zigue se débarrasse de sa pelisse, de sa perruque et de son bouc postiche pour laisser apparaître un corps d’éphèbe et une tête toute glabre. Tiens, tiens...

 

Mais oui, mais c’est bien sûr ! Vous le reconnaissez, maintenant ! Ludor Citrik ! Le clown totalement allumé, caractériel et assoiffé de câlins, paranoïaque et tendre, qui vous avait dilaté la rate il y a deux ans avec Qui sommes-je ? - spectacle où il interprétait un bébé ignominieux et lubrique sommé d’apprendre l’autorité sous les fourches caudines d’un Monsieur Loyal blafard et à lunettes ! Youpi ! Le revoilà !

 

Bon. Ne vous réjouissez pas trop vite. Ludor Citrik ne s’arrange pas avec les années, hein, loin de là. Et que je continue de boire du rhum à outrance ; de postillonner sur le public ; de pousser des gémissements à faire rougir les putains de la rade ; et ces gros mots ! En même temps, si on voulait être honnête, on serait bien obligé de dire que Cédric Paga est l’un des seuls à avoir revivifié ce genre tombé en désuétude qu’est l’art clownesque ; qu’il est très rare de voir pareille bête de scène, capable d’enchaîner les tours de jonglage, les numéros d’acrobatie, les grimaces et les improvisations avec une telle aisance ; et que, quand le masque tombe, que la sensibilité affleure et que l’humanité pointe le bout de son nez, on rêverait tous de l’avoir comme copain. C’est dit, voilà. Maintenant, vous faites comme vous voulez...

 

« cet homme-là est dans le don permanent et absolu… aussi sérieux dans le jeu qu’un enfant »

les trois coups 

champagnole

l’oppidum

mar 10 jan > 20H30

 LD

 

TARIf bleu Zone 1

DURÉE 1h20

DÈS 8 ans

 

 

Compagnie Ludor et consort

 

De et par Cédric Paga

Coup d’oeil oblique précieux Gilles Defacque

Appréhension du corps sensible Anne-Catherine Nicoladzé

Lumière Jean-Philippe Janssens

Régie lumière Benjamin Guillet

Costumes Catherine Lefebvre

 

Production Ludor et Consort. Coproducteurs et partenaires Le Prato, Lille / Jeunes Talents cirque 2002. Lauréat Jeunes Talents Cirque 2002.

© 2010-2017 Les Scènes du Jura • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales