Samuel Gallet

  

C’est une grande joie que d’entamer cette nouvelle saison en compagnie de l’équipe des Scènes du Juraavec qui j’ai déjà eu l’occasion de partager quelques aventures théâtrales. J’étais ainsi venu en 2011 pour présenter une de mes pièces et conduire à Lons-le-Saunier et à Dole des ateliers d’écriture dans les collèges, les lycées, les maisons de quartiers, les centres sociaux. L’énergie déployée par le théâtre pour se confronter à la société contemporaine avait nourri la mienne. Je travaillais alors sur les différents mouvements dans lesquels en Espagne, en Grèce, au Chili, aux États-Unis, en Tunisie, se soulevaient des jeunesses de tous âges qui, dans des contextes différents, semblaient avoir en commun cette quête impérieuse d’alternative et la détestation d’un système économique mondial intrinsèquement inégalitaire. C’était le début des printemps arabes. Il y avait eu des espoirs, des énergies, et nous étions nombreux-ses dans nos textes à tenter de nous faire les sismographes de ces remous, à interroger les nouveaux possibles. Cinq ans plus tard, comment continuer à exprimer ce qui peut venir nous arracher au sentiment catastrophique qui semble aujourd’hui dominer ? Comme si le pire était absolument certain ? À l’heure où chacun est renvoyé à son identité la plus close, travailler à dire par le théâtre ce qui chez les individus n’est pas réductible, ce qui échappe, excède les représentations figées. Que ce soit ainsi dans les créations accueillies, les textes, les formes que je mène en complicité avec des musiciens, les Anthologies oniriques à travers villes et villages, les rencontres et les échanges, il s’agira toujours de cette question du rapport que nous entretenons encore à l’imaginaire. Et plus spécifiquement au rêve. Quels rêves faisons-nous ? Qu’ils soient diurnes ou nocturnes ? Endormis ou éveillés ? Avons-nous encore des rêves en commun ? Comment l’époque que nous traversons se manifeste-t-elle, se symbolise-t-elle dans nos rêves ? Les rêves ne sont-ils qu’illusoires, ne parlent-ils que de notre intimité la plus stricte ou évoquent-ils quelque chose du monde ? Dans le partage et l’échange avec d’autres artistes, lors du temps fort Urgent Rêver, ou en compagnie des jeunes écrivains du département Écrivains Dramaturges de l’ENSATT, nous continuerons à faire théâtre pour affirmer que tout n’est pas foutu, que la situation n’est peut-être jamais exactement ce que l’on croit, que l’avenir dépend sans doute de notre capacité à le rêver, qu’il y a encore des rêves à rêver, des chants à chanter au-delà des hommes. 

 

Samuel Gallet

 

     

Né en 1981, Samuel Gallet écrit pour le théâtre et compose des poèmes dramatiques qu’il porte régulièrement à la scène en compagnie de musiciens. Cinq de ses pièces ont été diffusées sur France Culture et la plupart font l’objet de mises en scène en France et à l’étranger. Lauréat 2014 de la Villa Médicis (Hors les Murs) pour travailler sur le théâtre politique contemporain chilien, co-responsable depuis 2015 avec Enzo Cormann du département Écrivain Dramaturge de l’ENSATT (Lyon), il est artiste associé 2015/2016 au CDR de Vire, Le Préau (direction Pauline Sales / Vincent Garanger). Ses textes sont publiés aux éditions Espaces 34. Dernièrement sont parus : Issues, Oswald de nuit et Communiqué n°10, traduite en espagnol, anglais, allemand et tchèque.

 

    

PARTENARIAT AVEC L'ENSATT

 

C’est avec enthousiasme que le département Écrivain Dramaturge de L’ENSATT (École Nationale Supérieure d’Arts et Techniques du Théâtre) de Lyon fondé en 2003 par Enzo Cormann et qui accompagne depuis de jeunes écrivains dans l’affirmation de démarches singulières s’associe aux Scènes du Jura - Scène nationale pour mener lors du temps fort Urgent Rêver un travail d’écriture collective sur la thématique du rêve. Thaïs Beauchard de Luca, Béatrice Bienville, Lisiane Durand, Hurcyle Gnonhoué, Pierre Koestel, Marie-Jana Rémond, Gwendoline Soublin, et Victor Inisan-Le Gléau, écrivains étudiants en deuxième année, seront présent-e-s une dizaine de jours en mai et récolteront rêves, cauchemars, visions, intimes ou politiques. Ils clôtureront ensuite le temps fort par un cabaret poétique, théâtral et musical, le compterendu de leur enquête.

 

BIBLIOGRAPHIE

 

ÉDITIONS ESPACES 34

La bataille d’Eskandar (2017)

Issues (2016)

Oswald de nuit (2012)

Communiqué n°10 (2011)

Encore un jour sans (2008)

Dans le recueil Le monde me tue

Autopsie du gibier (2007)

 

COMMANDES DU PRÉAU

CDR de Vire

Dans ma chambre (2015 )

Les enfants atomiques (2012)

Documentation complète sur :

www.samuelgallet.net

 
 

Spectacles

Dans ma chambre
CONCERT THÉÂTRALISÉ JONATHAN PONTIER / SAMUEL GALLET

Comment faire de la musique ? Comment devenir une légende du rock ? C’est exactement ce genre de questions qu’on se pose quand on est adolescent et qu’on se sent né pour grattouiller une guitare. Qu’est-ce que je suis devenu ? Est-ce que j’ai trahi ce que je me promettais de devenir ? C’est exactement ce genre de questions qu’on se pose quand on frôle la quarantaine et qu’on se retourne sur le chemin parcouru avec un mélange de curiosité et d’effroi...

DOLE, COLLÈGE LEDOUX - SOUS YOURTE
23/11, 24/11, 25/11      + D'INFOS
LONS-LE-SAUNIER, COLLÈGE BRIAND - SOUS YOURTE
30/11, 01/12, 02/12      + D'INFOS

Le Théâtre c'est (dans ta) classe
SAMUEL GALLET / DAVID GAUCHARD

BOKAR N’DIAYE / CAMILLE GIACOBINO

Le Théâtre c’est (dans ta) Classe est une opération qui, comme son nom l’indique, vise à faire entrer le théâtre dans les établissements scolaires. Le principe est très simple : on pousse les tables et les chaises, on forme un petit gradin improvisé et là, un comédien (ou une comédienne) apparaît, sans décor, sans lumière artificielle et sans son rajouté...

EN ITINÉRANCE
09/01, 10/01, 11/01, 12/01, 13/01, 14/01, 15/01, 16/01, 17/01, 18/01, 19/01, 20/01      + D'INFOS

La ville ouverte
THÉÂTRE / CRÉATION SAMUEL GALLET / JEAN-PIERRE BARO

Fuyant la destruction qui ravage les quartiers d’une grande ville occidentale, trois jeunes femmes se retrouvent à la campagne et investissent un lieu abandonné. Là, elles s’épient, se découvrent, se racontent, tentent de s’organiser, de se créer un avenir dans les brumes du présent. Mais comment construire des lendemains qui chantent au milieu des ruines - quand tout est, autour de soi, frappé par la mort, l’anéantissement et la déréliction ?

DOLE, LA FABRIQUE
06/03      + D'INFOS
SALINS-LES-BAINS, ESPACE NOTRE-DAME
07/03      + D'INFOS
MOREZ, ESPACE LAMARTINE
08/03      + D'INFOS
SAINT-AMOUR, LA CHEVALERIE
09/03      + D'INFOS

Anthologies Oniriques
COLLECTE DE RÊVES S. GALLET / LE COLLECTIF ESKANDAR

Vous ne le savez peut-être pas, mais une jeune femme du nom de Charlotte Beradt, opposante de la première heure au régime hitlérien, a conçu dans les années 30 une étrange entreprise : rassembler des centaines de rêves de gens ordinaires pour mesurer combien le nouveau régime malmenait les âmes. De ces recueils est né un livre, Rêver sous le Troisième Reich...

DOLE, LA FABRIQUE
12/05      + D'INFOS
LONS-LE-SAUNIER, LE THÉÂTRE
20/05      + D'INFOS

La Bataille d'Eskandar
POÈME ROCK SAMUEL GALLET

Pour échapper aux huissiers, une femme rêve d’un séisme qui ravagerait la ville où elle vit et qui lui permettrait de se reconstruire. Mais le rêve est si fort que la catastrophe advient. Tout s’effondre ; la nature reprend ses droits ; les fauves du zoo laissé à l’abandon quittent leur enclos pour croquer allègrement ceux qui n’ont pas pu partir. Accompagnée de son fils de huit ans...

DOLE, LA FABRIQUE
13/05      + D'INFOS

À l'affiche

Montagne

+ D'INFOS
© 2010-2017 Les Scènes du Jura • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales