L’État et moi

À MAINS LEVÉES

(La beauté du geste 2)

THÉÂTRE / CRÉATION o. Saccomano / N. GARRAUD

La saison dernière, la compagnie du Zieu, qui ne souffre pas de myopie, vous avait présenté L’Instant Décisif, premier volet d’une grande fresque sur les rapports ambigus qu’entretiennent l’action théâtrale et l’action politique. Cette saison-ci, c’est tout naturellement le deuxième acte de La Beauté du Geste qui vous est proposé avant d’assister, la saison prochaine, au troisième et dernier opus de ce qu’il convient d’appeler, donc, un triptyque...

 

On vous l’a déjà dit, mais on vous le répète : ces spectacles ne sont pas les trois épisodes d’une série chronologique et narrative - les amateurs de Plus belle la vie et de Balzac n’y trouveront pas leur compte. Ce qui fait tenir ces trois propositions ensemble, c’est la récurrence de leurs motifs et la convergence de leurs lignes de force - les amateurs de True Detective et de Salinger, eux, si...
 

Qui lève les mains dans À mains levées ? Les clients d’une banque où a lieu un hold-up ? Les élèves d’une école qui connaissent la réponse à la question de leur maîtresse ? Les fans de Kery James pendant l’un de ses concerts ? Vous n’y êtes pas. Ce titre fait plutôt référence à un type de vote qui ne se déroule plus dans le secret de l’isoloir, mais au vu et au su de tous, et à un type de violence qui oblige chaque citoyen à montrer patte blanche. Dans À mains levées, il est donc question d’obéissance et de désobéissance, de sujétion et de désertion, et d’une société imaginaire (enfin, pas si imaginaire que ça) où l’État déploie des trésors d’ingéniosité pour se faire respecter. Ça fout les jetons ? Oui. En tout cas, si vous ne vous êtes pas rués dans l’isoloir lors des dernières élections, vous aurez des remords - car pouvoir voter librement et anonymement, ça reste quand même un sacré luxe...

Rencontre à l’issue des représentations

gevingey
cfa du jura
 

mer 29 nov > 20h30
d


jeu 30 nov > 20h30
l

 
ven 1er déc > 20h30
c
 

TARIf jaune
DURÉE estimée 1h30
DÈS 15 ans
 

Compagnie du Zieu
 

Conception Nathalie Garraud et Olivier Saccomano
Mise en scène Nathalie Garraud
Écriture Olivier Saccomano
Jeu Mitsou Doudeau, Cédric Michel, Florian Onnein, Conchita Paz, Charly Totterwitz
Scénographie Jeff Garraud
Costume Sarah Leterrier
Image Camille Lorin
Lumière et régie générale Sarah Marcotte
Son Arthur Travert
Administration, production Ariane Salesne, Jessica Delaunay
 

Production déléguée du Zieu. Coproduction Maison de la Culture d’Amiens, Centre Européen de création et de production / Châteauvallon, Scène nationale. Avec le soutien Les Scènes du Jura, Scène nationale / Théâtre la Vignette, Scène conventionnée de Montpellier / Le Bois de l’Aune, Aix-en-Provence. Accueil en résidence en coréalisation avec Les Bancs publics et la Friche la Belle de Mai.

© 2010-2017 Les Scènes du Jura • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales