Les lettres de mon grappin

Je parle à un homme qui ne tient pas en place

THÉÂTRE jacques gamblin

En janvier 2014, le navigateur Thomas Coville tente de battre le record du tour du monde en solitaire sur un trimaran de trente mètres. L’homme qui ne tient pas en place du titre, c’est lui - petit point brinquebalant à la surface du globe au rythme des dépressions et des anticyclones, travaillant la mer au corps et se battant contre chaque seconde qui passe pour une victoire qui est (c’est le propre des sportifs) son unique raison de vivre...

 

L’homme qui parle à celui qui ne tient pas en place, c’est Jacques Gamblin. Pendant que le premier sillonne la planète, d’une vague à l’autre et en solo, le second parcourt la France, d’une scène à l’autre et en solo aussi. C’est sans doute la similitude entre ces deux types de voyages à la fois physiques et mentaux et ces deux expériences de la solitude volontaire qui a poussé notre auteurinterprète, que l’on savait déjà passionné de sport, à envoyer de longues lettres joliment troussées à cet alter-ego maritime - sans qu’il puisse jamais savoir si ses missives arrivaient à destination, les aléas des ondes satellitaires étant ce qu’ils sont...
 

Pourquoi venir écouter cette correspondance intime et peu banale transposée à la scène ? Parce que, même si vous n’avez pas le mental d’un homme (ou d’une femme) d’exception, vous savez quand même ce qu’est le courage, le doute, la passion ou la soif de conquête ; et qu’il y a de grandes chances que cette aventure de l’extrême entre en résonance (c’est le propre des spectacles) avec votre existence, que vous aimiez voguer ou pas. Il y a une autre raison un peu moins avouable : c’est que Thomas Coville a bien battu le record du tour du monde en solitaire... mais en 2016, pas en 2014, où son périple tourna court. Et qu’il est toujours rassurant de voir que même les grands champions se plantent...

lons-le-saunier
le théâtre
 

mar 20 mars > 20h30
c
 

mer 21 mars > 20h30
d
 

TARIf rouge
DURÉE 1h30
DÈS 14 ans

 

Textes Jacques Gamblin et Thomas Coville
Interprétation Jacques Gamblin
Collaboration à la mise en scène Domitille Bioret
Collaboration artistique Bastien Lefèvre, Françoise Lebeau
Scénographie, vidéo Pierre Nouvel
Création sonore Lucas Lelièvre
Création lumières Laurent Béal
Costumes Marie Jagou
Régie générale et lumières Eric da Graça Neves
Régie son et vidéo Antoine Prost
 

Production Productions du dehors.
Coproduction Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie / Le Théâtre, Scène nationale de Saint-Nazaire / Châteauvallon, Scène nationale / La Coursive, Scène nationale de La Rochelle / MCA Amiens / La Filature, Scène nationale de Mulhouse / Théâtre de Villefranche / Théâtre de Coutances / Anthéa Antipolis
Théâtre d’Antibes / Archipel de Granville.

© 2010-2017 Les Scènes du Jura • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales