Identités nomades


TÉLÉCHARGEZ LA PROGRAMMATION COMPLÈTE DU TEMPS FORT EN CLIQUANT SUR L'IMAGE


ET SI... JE ÉTAIT UN AUTRE ? DES AUTRES ?
 

S’il est bien une procédure qui définit notre époque, et ce que nous revendiquons volontiers comme notre civilisation, c’est le contrôle d’identité. Nous sommes censés être identiques à nous-mêmes, et à ce qu’attend implicitement d’un individu la société à laquelle nous appartenons. Sauf que, comme le notait Marx (Groucho, pas Karl), « Je n’accepterais jamais d’intégrer un club qui m’accepterait pour membre »... C’est qu’en effet rien n’est plus déceptif, plus mortifère que la conformité – à commencer par la conformité... à soi-même ! On dit volontiers qu’il faut s’efforcer de « devenir ce que l’on est ». J’en tiens plus volontiers pour la formule inverse : s’efforcer d’être un devenir. Crever la baudruche de l’identité, la faire fuir. Il s’agit moins de devenir quelqu’un, que de refuser toute forme d’assignation à résidence.
La littérature et le théâtre ont ceci d’épatant qu’ils nous permettent d’élargir le champ des expériences existentielles et, ce faisant, d’enrichir notre devenir de possibilités inédites. Le théâtre est strié de lignes de fuite : lignes de rupture ou lignes d’erre, lignes de faille, lignes nomades... Ces lignes que dessine le « et si ?… » qui est au principe de toute fiction : et si... nous quittions le giron de l’identité fixe ? et si... nous nous inventions une identité nomade ?
 

Enzo Cormann

 

 

 

 

 

 
 

Spectacles

A good story
THÉÂTRE À DOMICILE ENZO CORMANN / P. delaigue

Le principe du théâtre à domicile est assez simple : vous acceptez que votre salon soit transformé, le temps d’un soir, en une petite scène de théâtre (nulle rampe de projecteurs ne sera accrochée à votre plafond, soyez sans crainte) ; vous invitez vos parents, vos amis, vos voisins, à venir assister à cette représentation gratuite (si vous voulez les faire payer, c’est votre affaire) ; puis, une fois le spectacle terminé, vous sortez de vos placards deux ou trois choses à grignoter pour que s’engage, entre public et artistes, une discussion animée dans une ambiance bon enfant.

À DOMICILE, À DOMICILE
14/05, 18/05      + D'INFOS

L'histoire mondiale de ton âme
THÉÂTRE / CRÉATION ENZO CORMANN / P. DELAIGUE

En 2016, Enzo Cormann a entrepris la composition d’un grand ensemble dramatique sobrement intitulé L’histoire mondiale de ton âme et composé de 99 pièces de 30 minutes chacune. C’est à la restitution de cette oeuvre monumentale que vous êtes conviés, tout en sachant que 99 multiplié par 30, ça fait 2 970, soit 49 heures et demie de représentation - l’équivalent, donc, de deux journées et de deux nuits consécutives...

LONS-LE-SAUNIER, LE THÉATRE
22/05      + D'INFOS

Comme un chorus de bleu
POÈME JAZZ / CRÉATION e. cormann / la gde ritournelle

Depuis 1990, Enzo Cormann et Jean-Marc Padovani, saxophoniste de son état, sillonnent les routes de France et de Navarre pour interpréter ensemble, accompagnés de nombreux instrumentistes de la scène jazz française et européenne, des oeuvres tissées de paroles et de musique que l’on appelle généralement des jazz poems (ne tapez pas Jazz Poem sur Google pour en savoir plus : Jazz Poem étant le nom d’un cheval de course, vous n’y trouverez que des informations sur les performances de ce galopeur hongre de six ans)...

DOLE, LA FABRIQUE
25/05      + D'INFOS

Je m'appelle
THÉÂTRE enzo cormann

Performance d’écriture et théâtrale, qui prendra pour point de départ le texte homonyme qu’Enzo Cormann a publié en 2008 aux éditions de Minuit : au tournant du siècle, un homme décline son identité sous la forme d’un mémorial des victimes de la guerre économique. Ces victimes s’appellent Émilien Casselage, Anatole Blanc, Antoine Jude, sont issues de la campagne ou de la ville et ont toutes en commun une vie de laissés pour compte, de petites retraites et d’illusions perdues…

LONS-LE-SAUNIER, LE THÉATRE
26/05      + D'INFOS

Franchir le pas
THÉÂTRE MAGALI MOUGEL

On a touTEs dans la tête un vieux tube qui raisonne, qu’on se chante sur la route pour regarder le paysage défiler, qu’on se fredonne avant de passer un examen, qu’on gratte sur sa guitare le soir quand on a envie de pleurer, qu’on réécoute pour se souvenir de comment c’était avant.

LONS-LE-SAUNIER, LE THÉATRE
26/05      + D'INFOS

À l'affiche

+ D'INFOS
© 2010-2018 Les Scènes du Jura • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales