TRIBUTE TO LUCIENNE BOYER

JAZZ VOCAL
TRIOCOLLECTIF

L'amour n'a pas d'âge

Le nom de Lucienne Boyer ne vous évoque rien du tout ? Sachez pourtant qu’elle fut l’une des chanteuses françaises les plus en vogue de la période de l’entre-deux-guerres et qu’elle interpréta un authentique tube qui, lui, vous dira sûrement quelque chose (ou alors c’est à désespérer) : Parlez-moi d’amour. Ah ! Vous voyez...

 

Parce qu’il lui semblait injuste de laisser croupir plus longtemps cette chanteuse emblématique dans les limbes de l’oubli, le Grand Orchestre du Tricot, qui n’aime rien tant que rattraper les mailles perdues de la mémoire, lui a concocté un hommage jazzy où vous pourrez entendre, non seulement le titre sus-cité, mais aussi Mon cœur est un violon, La valse tourne ou J’ai raté la correspondance (qui n’est pas du tout une charge contre les cheminots en grève).

 

Avec son interprète à la voix cristalline (Angela Flahault) et ses dix musiciens (parmi lesquels Roberto Negro et les frères Ceccaldi) remarquables d’énergie et de swing, qui réussissent l’exploit de conjuguer le jazz et l’opérette, l’humour et la virtuosité, la gouaille et la technique, la fraîcheur mélodique et l’âpre nostalgie, ce fol orchestre prouve que le jazz est bien la seule musique du monde à pouvoir faire vibrer à l’unisson les amateurs de valses légères, les amoureux de succès populaires et les fanas d’improvisations savantes. Peut-être parce que dans le jazz, ce qui compte, ce n’est pas ce que l’on joue - mais bien plutôt la manière dont on le joue...


Champagnole
L'OPPIDIUM
ven 26 oct > 20h30
Réservez le bus de Dole
Réservez le bus de Lons

Distribution
Partagez
Partagez

Infos / Réservations

03 84 86 03 03

contact@scenesdujura.com

 

S'inscrire à la newsletter

 

© 2010-2018 Les Scènes du Jura
Design : Jeanne ROUALET • Réalisation : Jordel Médias Agence Web