Souvenirs du paradis blanc

Inuk

THÉÂTRE VISUEL DAVID GAUCHARD

Le grand-père de David Gauchard était marin-pêcheur à Fécamp. Il partait régulièrement, plusieurs mois durant, pêcher la morue sur les grands bancs de Terre-Neuve, au large du Canada, et en revenait avec des petites poupées inuites et des chaussons en peau de phoques pour sa famille. David Gauchard ne l’a jamais connu, mais ça ne l’a pas empêché, très tôt, de fantasmer sur les aurores boréales, les ours polaires et les igloos. Au point de vouloir se rendre, il y a trois ans, dans le village de Kangiqsujuaq...

 

David Gauchard est rentré de cette expédition en terre inuite sans poupées ni chaussons en peau de phoques - mais avec un spectacle. Un spectacle au titre imprononçable dans sa langue d’origine, certes, mais qui mêle à la fois l’onirisme du Grand Nord et la description quasi-documentaire de la réalité contemporaine d’un peuple bouleversé par la disparition des traditions, l’invasion de la modernité et, bien sûr, le fameux réchauffement climatique...

 

Pas de narration classique dans Inuk ; pas de textes ou presque ; mais un enchaînement de séquences qui obéit à la logique du rêve et qui mise tout sur la puissance visuelle et les effets scéniques. Inuk est un grand livres d’images, avec billes en plastique pour la neige et rectangle blanc pour la banquise, où des comédiens encapuchonnés dans des anoraks avancent dans la tempête avec une lenteur de pachyderme avant d’enfourcher des kayaks ; où un alphabet inconnu et graphique forme d’étranges constellations sur un ciel de cyclo ; et où des tas d’animaux anthropomorphes composent des tableaux vivants sur du beatbox ou de l’électro. Cette machine à sensations n’oubliera pas pour autant de vous faire découvrir une culture vouée à disparaître. C’est peut-être pour ça que le théâtre existe : pour retenir dans ses filets l’âme des mondes finissants...

 

« Un spectacle composite, entre documentaire et poésie, d’une grande actualité »

LA TERRASSE

lons-le-saunier

le théâtre

jeu 2 fév > 14h15, 19H30 

 DC (19h30)

 

TARIf bleu

DURÉE 1h

DÈS 7 ans

 

 

 

Compagnie L’unijambiste

 

Création collective L’unijambiste

Mise en scène et scénographie David Gauchard

Avec Emmanuelle Hiron, Nicolas Petisoff, L.O.S

Direction technique Christophe Rouffy

Création lumière Claire Debar-Capdevielle

Régie lumière Michaël Cousin

Régie son Klaus Löhmann

Régie vidéo David Moreau

Son Klaus Löhmann

Vidéo & graphisme David Moreau

Texte et musique Arm

Exposition photos Dan Ramaën

Construction décor Ateliers du Théâtre de l’Union

 

Production L’unijambiste. Coproduction Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie / Espace Jean Legendre, Scène nationale de l’Oise en préfiguration / Théâtre de Villefranche sur Saône / Théâtre de l’Union, CDN du Limousin / Festival des Francophonies en Limousin / La Filature, Scène nationale – Mulhouse / Maison des Arts Scène nationale de Créteil et du Val de Marne / Le Grand Bleu, Lille / CDR de Tours, Théâtre Olympia. Avec le soutien de l’Institut Français / Région Limousin. Cie associée à l’Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie. Cie en résidence à l’Espace Jean Legendre, Scène nationale de l’Oise en préfiguration, et conventionnée par la Région Limousin et par le Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Limousin. David Gauchard est artiste coopérateur au Théâtre de l’Union, CDN du Limousin.

© 2010-2017 Les Scènes du Jura • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales