Marine Mane

METTEUSE EN SCÈNE
COMPAGNIE IN VITRO

 

Par Amélie Lavin - Conservatrice en chef du patrimoine - Ex-Directrice du Musée des Beaux-Arts de Dole. Actuellement Conservatrice en chef, responsable du pôle « corps, apparences et sexualités » au Mucem, Marseille.


"Marine Mane et moi nous nous sommes rencontrées. Une rencontre c’est un moment, un lieu, des corps, des matières grises, des énergies qui se concentrent, s’écoutent et trouvent, par l’effet de quelque chose de rationnel et d’irrationnel à la fois, un fil à tisser ensemble. Marine Mane et moi nous nous sommes rencontrées, un jour de juillet 2020. Une rencontre organisée à la faveur de l’envie de Marine de découvrir le musée de Dole, et grâce à l’équipe des Scènes du Jura et à nos compagnonnages déjà anciens. Une rencontre qui a ouvert, tout de suite, un désir de partage, de lien, d’attention, quelque chose qui dessinait à la fois les contours possibles d’espaces à travailler ensemble mais aussi ceux de la confiance et de l’amitié. Sororité, alliance souterraine, mouvement, archipels, transgression des attendus qui sont ceux habituellement collés aux institutions, transdisciplinarité joueuse, tels ont été, si ma mémoire ne reconstruit pas trop, les mots de nos premiers échanges. Ces mots ressemblent à Marine, ils disent, je crois, un (tout) petit bout de sa manière d’être, de se tenir debout et de penser, de vivre et de créer dans un monde chaotique mais malgré tout follement excitant."

 


Depuis deux ans, vous l'avez croisée, Ici & là, vous avez participé avec elle à des ateliers ou des rencontres.

Metteuse en scène au sein de la Compagnie In Vitro, Marine Mane développe depuis les années 2000, une œuvre singulière qui prend racine dans les zones troubles de l’être humain et les mécaniques particulières qu’il met en place pour se maintenir en équilibre face aux violences qu’il subit autant qu’il les provoque. Résolument transdisciplinaire, son travail s’inscrit dans une quête au long cours, et cherche à éprouver, par le(s) langage(s) et par le(s) corps, ce qui se joue au cœur des paradoxes.

 

Les artistes complices, ceux qui accompagnent notre projet Faire Corps, viennent de passer un an dans le département. Ils y ont vécu des expériences, des rencontres, des découvertes. Nous avons eu envie de leur poser à tous la même question : Comment une rencontre jurassienne a nourri vos créations artistiques ?

 

« J’ai rencontré le Musée des Beaux-Arts de Dole. Ce coup de foudre avec le lieu et les personnes y travaillant a fait naître toute une trame de créations : des laboratoires de pensées, des performances en miroir des expositions sur les gestes développés par les artistes, des échanges entre les deux lieux sur leurs savoir-faire, des imaginaires qui m’alimentent sur des dispositifs liant arts visuels et spectacle vivant. Cette alliance est d’une fertilité extraordinaire, comme l’amour et la joie que l’on peine à expliquer mais qui fondent nos humanités. »

 

> Découvrez le portait vidéo de Marine Mane

 

Portrait vidéo réalisé en juillet 2020 au Musée des Beaux-Arts de Dole (réalisation Eric Nivot - films du minotaure)

 

Les stages

Infos / Réservations

03 84 86 03 03

contact@scenesdujura.com

 

S'inscrire à la newsletter

 

© 2010-2022 Les Scènes du Jura
Réalisation : Jordel Médias Agence Web